Articles‎ > ‎

Cunnilingus pour débutant : mode emploi

Redouté par les hommes parce qu’ils ne savent pas forcément comment s’y prendre, le
cunnilingus représente pourtant une source de plaisir considérable pour les femmes. À
toutes fins utiles, voici notre guide pratique pour réussir cette caresse intime chaude et
humide à la fois, avec l’aide du sexothérapeute Pascal Anger.

Article validé par Pascal Anger, psychothérapeute et sexothérapeute

Situez le clitoris 

De nombreux hommes ont peur de paraître ridicule en ne sachant pas situer le clitoris. Formé
de deux corps caverneux et d’un bulbe accroché à la paroi antérieur du vagin, il se situe en
haut de la vulve, entre les lèvres, et sa partie visible mesure moins d’un centimètre.
« Rappelons que le clitoris ne sert à rien d’autre qu’au plaisir, c’est une zone érogène très
sensible et très réactive, il est donc inutile d’employer les grands moyens pour faire réagir le
clitoris », explique le spécialiste. Selon lui, décréter qu’il y a les femmes clitoridiennes d’un
côté et les vaginales de l’autre est une ineptie qu’il faut à tout prix balayer.

Ne lésinez pas sur l’hygiène 

Une hygiène parfaite est indispensable avant un cunnilingus, pour l’homme comme pour la
femme. Messieurs, préférez un rasage de près parce que frottement de vos poils peut irriter les
muqueuses de votre partenaire. Quant à vous mesdames, il est préférable de prendre une
douche avant le câlin pour évacuer la transpiration, les pertes naturelles et ainsi éliminer les
mauvaises odeurs. En matière intime, soyons doux ! Pas besoin de gant de toilette qui n’est
autre qu’un vrai nid à à bactéries, l’important n’est pas de nettoyer mais de préserver
l’équilibre naturel. Alors entre excès de précaution et laxisme, il y a un juste milieu. Évitez le
gel douche classique, privilégiez un pain dermatologique sans savon ou des nettoyants intimes
et lavez-vous toujours de l’avant vers l’arrière afin d’éviter la propagation des bactéries et
limiter le risque de cystites.

Prenez votre temps 

Toutes les femmes ne sont pas forcément à l’aise avec cette pratique sexuelle. Bon nombre
d’entre elles pensent que c’est sale, d’autres ont peur que leur partenaire exige une fellation en
échange. « Messieurs, c’est un sujet délicat alors soyez attentif à la réaction de votre
partenaire. Il est important que la femme se sente en confiance pour se laisser aller », note
Pascal Anger, sexothérapeute à Paris. Et de préciser : « prenez votre temps pour situer le
clitoris, trouver le bon rythme, et n’oubliez pas de couvrir l’ensemble de son corps de baisers
pour faire monter la température ». Car la femme a besoin d’être rassurée sur le fait que vous
aimez tout son corps, pas uniquement son bonbon magique. N’allez pas trop vite et pensez à
son plaisir avant le vôtre en gardant à l’esprit que vitesse et précipitation riment avec
frustration et insatisfaction.

Utilisez vos mains 

Messieurs, ne pensez pas qu’il n’y a que l’usage de votre langue qui est requis dans le
cunnilingus. Pour réussir cette caresse intime, n’hésitez pas à utiliser vos mains : caressez sa
nuque, ses cheveux, son corps tout en douceur. Puis, lorsque vous vous rapprochez du clitoris,
commencez par exercer de petites pressions avec votre langue avant de les accroître
progressivement, tout en la pénétrant avec vos doigts. Son plaisir n’en sera que décuplé !

Écoutez votre partenaire 

La communication est l’un des fondements du couple. De manière générale, il est primordial
de s’intéresser à l’autre, à ce qu’il aime, de prendre le temps de se poser à ses côtés, de
débrancher le téléphone pour se raconter l’un et l’autre. Mais communiquer ne se résume pas
à parler. « C’est aussi savoir se faire entendre et entendre l’autre. Parfois, il arrive que ce ne
soit pas le moment pour faire l’amour et il faut pouvoir l’accepter car c’est une question de
respect. Soyez à l’écoute des besoins et désirs de votre partenaire », conseille le
sexothérapeute. Autrement dit, lorsque vous lui faites un cunnilingus, soyez à l’écoute si elle
vous dit que vous allez trop vite ou si elle ressent des douleurs. Quant à vous mesdames,
n’hésitez pas à complimenter votre amant et surtout le guider.

Soufflez sur le clitoris

Le clitoris est un organe très sensible au chaud, au froid, mais aussi au souffle. En soufflant
doucement dessus, vous allez exciter votre partenaire et apporter une certaine dynamique à
cette caresse qui ne pas doit pas être monotone. « De la douceur, rien que de la douceur, ce
petit vent frais émoustille, stimule… N’oubliez pas les petites lèvres qui sont, elles aussi très
réceptives… », souligne le spécialiste. Enfin, soyez vraiment présent à ce que vous êtes en
train de faire parce que les femmes détestent le cunnilingus s’il est fait sans plaisir. Autrement
dit, mieux vaut ne pas en faire si vous n’aimez pas ça car il ne faut pas qu’il soit machinal.