Qui je suis?

Après un long parcours psychanalytique et un cursus universitaire en psychologie clinique et en sciences de l’éducation à l’université paris 8 j’ai entrepris une formation en thérapie familial et en thérapie de couple à l’APRTF (association parisienne de recherche et de travail avec les familles). Je suis par ailleurs formé à plusieurs écoles de thérapie.

Je suis installé en cabinet libéral depuis 1999, tout en continuant à travailler dans diverses structures associatives et dans diverses institutions.

Je suis chargé de cours à l’université paris 8.

J’anime ou des groupes de parole d’hommes auteurs de violences conjugales, d’enfants dont les parents sont en séparation ou en divorce, groupe de parole de parents.

Je supervise des équipes de professionnels.

Je reste très au fait des évolutions des pratiques cliniques en participant régulièrement aux congrès, colloques et formations diverses ce qui me permet d’assurer d’être conforme aux connaissances psychologiques et scientifiques les plus actuelles.

Je suis membre titulaire de la Société Psychanalytique de Tours.

Je suis membre titulaire de la Société Française de Thérapie Familiale.

Je suis membre du Psy’G.

Cette perspective de lecture des problématiques de la personne en relation avec son environnement social et familial a enrichi ma pratique et élargi ma compréhension des difficultés individuelles, conjugales et familiales complexes.

Les diverses actions que j’ai menées en soutien à la parentalité, les groupes de paroles de parents, groupes de parole d’enfants, les fonctions de médiateur familial DE , de thérapeute de couple et de thérapeute familial m’ont sensibilisé à l’importance du travail pour prévenir et lutter contre les conduites à risques et la dégradation des relations familiales et conjugales.

Je suis formé en thérapie familiale et de couple en systèmie. C’est une thérapie qui considère, que nous sommes tous qu’on le veuille ou non, soumis aux relations que nous entretenons avec les autres (familles, conjoint, parent, voisin, collègue..)

Les difficultés que nous rencontrons sont majoritairement dépendantes des relations que nous entretenons aujourd’hui et /ou que nous avons entretenus avec les autres dans le passé et elles conditionnent fortement celles que nous entretiendront demain avec notre entourage. C’est un facteur qui fait partie de toute thérapie. J’y suis toujours très attentif même en thérapie individuelle.

Il n’y a pas de solutions toutes faites pour les patients. La thérapie tente plutôt d’accompagner la personne vers l’équilibre qu’elle recherche et qui lui fait défaut.

La durée de la thérapie dépend du problème qui amène à consulter ainsi que du rythme du patient.

Je reçois des couples et des familles qui me consultent pour des raisons diverses : tensions relationnelles, conflits, ruptures, séparations, violences conjugales, relations extra-conjugales, deuil….

Je reçois également des familles qui me consultent au complet (parent + enfant) ou en partie (le parent et un enfant) ou pour un travail autour de la fratrie.

Les difficultés qui amènent ces familles à consulter sont multiples : comportement problématique de l’enfant, absence de respect , tensions relationnelles, famille recomposée en difficulté, famille monoparentale, problème de communication parent/ado…..

Je reçois également en individuel.

Tant les adultes que des adolescents ou des enfants. Ces thérapies individuelles sont souvent l’occasion d’une remise en question, d’une prise de conscience, d’une prise de distance et d’un réaménagement.